Home Leadership éthique Pourquoi opter pour une posture de leadership éthique ?

Pourquoi opter pour une posture de leadership éthique ?

205
0

« La meilleure façon de faire, c’est d’être » – Lao Tzu

Les leaders jouent un rôle important dans le monde des entreprises. Comment se comportent les leaders éthiques et quelles caractéristiques partagent-ils ?

Qu’est-ce que l’éthique ?

Tirée du mot grec « ethos » qui signifie une « manière de vivre », l’éthique est une branche de la philosophie qui s’intéresse aux comportements humains et, plus précisément, à la conduite des individus en société. L’éthique fait l’examen de la justification rationnelle de nos jugements moraux, elle étudie ce qui est moralement bien ou mauvais, juste ou injuste.

C’est une discipline philosophique pratique (action) et normative (règles) dans un milieu naturel et humain. Elle se donne pour but d’indiquer comment les êtres humains doivent se comporter, agir et être, entre eux et envers ce qui les entoure.

L’éthique désigne aussi une réflexion relative aux conduites humaines et aux valeurs qui les fondent. Avoir une démarche éthique, c’est donc se poser la question de ses valeurs et de ses comportements.

Définition du leadership éthique

Le leadership éthique peut être défini comme la démonstration de la conduite normativement appropriée et la promotion de cette conduite auprès des subordonnés à travers la communication bidirectionnelle, le renforcement et la prise de décision. On peut distinguer sept dimensions du leadership éthique :

  • La justice : c’est traiter les personnes de manière juste et équitable ;
  • Le partage du pouvoir : c’est faire participer les subordonnés à la prise de décision, écouter leurs idées et préoccupations ;
  • La clarification de rôle : c’et clarifier les responsabilités, les attentes et les objectifs de performance ;
  • L’orientation vers les personnes : c’est respecter et soutenir les subordonnés ;
  • L’intégrité : c’est mettre en adéquation ses propos et ses actes, tenir ses promesses ;
  • La conduite éthique : c’est communiquer sur l’éthique, promouvoir et récompenser les comportements éthiques ;
  • La préoccupation pour l’environnement : c’est respecter l’environnement et encourager le recyclage.

Le leadership éthique concerne des obligations et des devoirs des individus, dont l’influence émane des valeurs, des idées et des idéaux largement partagés par la communauté civile et professionnelle.

Le Leadership éthique représente un relais efficace pour renforcer les comportements attendus d’une personne au sein d’une organisation. En effet, il sert de « role model » pour les employés. Ainsi, il influence au quotidien les comportements des collaborateurs pour servir au mieux les missions de l’entreprise sur le long terme.

Comment se comportent les leaders éthiques

Les leaders éthiques s’impliquent dans leurs comportements et attitudes afin de respecter les droits et la dignité des autres. Portés par la sagesse, ils sont orientés vers le dépassement de soi et engagent leur vie pour servir une cause plus vaste qu’eux-mêmes.

Ils sont bienveillants, éthiques, responsables et s’intéressent profondément aux relations humaines et à l’impact de nos actions sur l’environnement et les générations futures. Ainsi, ils portent des projets engageants portés par le sens et impactant à leur niveau le champ social, sociétal ou environnemental.

Fortement inclusif, le leader éthique laisse la place à chacun pour prendre des initiatives et révéler ses talents. L’épanouissement, la réalisation personnelle sont essentiels. Il valorise le sentiment d’« ownership », c’est-à-dire la capacité à mener un projet de manière autonome, en assumant ses responsabilités et en respectant ses engagements. Au niveau du collectif, il agit comme un catalyseur en favorisant le développement des compétences et l’exploration du potentiel des équipes.

Le leader éthique englobe beaucoup de traits de personnalité qu’on peut résumer dans six éléments principaux.

  1. L’honnêteté :

L’honnêteté permet aux leaders éthiques d’avoir la confiance des collaborateurs. Les leaders s’engagent à présenter les faits tels qu’ils sont, à jouer le jeu de la concurrence en respectant les règles et à communiquer honnêtement avec les autres.

2. La justice : 

Être juste signifie traiter tout le monde sur un pied d’égalité, offrir des opportunités sans favoritisme et condamner les comportements inappropriés et les manipulations, ainsi que toute autre action susceptible de nuire à autrui.

3. Le respect :

Les leaders éthiques respectent ceux qui les entourent, quelles que soient leur position ou les caractéristiques de leur identité. Cela signifie qu’ils écoutent chaque partie prenante, qu’ils favorisent l’inclusion et qu’ils apprécient la diversité.

4. L’intégrité :

L’intégrité se manifeste lorsque les valeurs, le discours et les actions sont alignés et cohérents. Parler pour parler ne suffit pas. Il faut aussi agir en conséquence pour faire preuve d’intégrité.

5. La responsabilité :

Être responsable signifie assumer un rôle. Il s’agit d’en exercer le pouvoir et d’en remplir les devoirs implicites, en répondant toujours présent dans les situations difficiles.

6. La transparence :

La transparence concerne principalement la communication avec toutes les parties prenantes. Cela signifie instaurer un dialogue ouvert, accepter les avis et fournir l’information nécessaire aux autres pour accomplir leur tâche. 

Les effets positifs du leadership éthique en organisation

L’adoption d’un leadership éthique devrait permettre de développer des relations de qualité entre les différents acteurs de l’organisation. Cela génèrerait des conduites de réciprocité et par la suite améliorerait l’engagement volontaire des salariés.

D’après la théorie de l’apprentissage social, le leader éthique influence ses subordonnés en agissant comme un modèle. En parlant de l’éthique, en encourageant et en récompensant l’intégrité, les leaders incitent les suiveurs à s’engager dans des comportements éthiques. Les chercheurs expliquent également les effets du leadership éthique par la théorie de l’échange social. Les leaders éthiques génèrent des sentiments de confiance et de justice chez leurs subordonnés et créent un contexte organisationnel dans lequel ces derniers vont avoir tendance à leur « rendre la pareille » en adoptant des comportements organisationnels bénéfiques selon la norme de réciprocité.

Previous articleManager par le Care 
Next articleLe management bienveillant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here